Prêts pour embarquer dans l’ère du télétravail ?

Cette année 2020 n’a pas été facile pour tous. Elle a changé beaucoup de choses dans nos vies et notre quotidien. Néanmoins, nous pouvons en retirer des choses positives, comme notamment notre rapide adaptation, qu’elle soit sanitaire avec les gestes barrières et les masques ou bien professionnelle avec le télétravail. 

#adaptation au changement

Nous avons su nous adapter et réaliser, à cause ou grâce à ce virus, que nous pouvions changer nos méthodes de communication et nos habitudes de travail.

En effet, nous étions quelque peu conditionnés à nous déplacer à notre lieu de travail, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente… Parfois même aussi avec des contraintes de trajet comme la distance ou les embouteillages. 

Suite à l’arrivée du virus et du premier confinement, nous avons dû tous faire face à une nouvelle organisation pour pouvoir garder nos distances : le télétravail. La plupart des personnes ont découvert une autre façon de travailler, sans avoir à se déplacer de chez eux. Cela a eu pour but de révolutionner le monde du travail et de développer des possibilités plus larges à l’avenir.

#avantages du télétravail

J’ai personnellement vécu cette situation, au travers de mes cours. J’ai même commencé mon stage en télétravail. C’était d’abord surprenant de passer un entretien au téléphone puis par Zoom, ainsi que de communiquer par l’application toute la journée pendant plusieurs mois. Il a fallu que je m’adapte comme tout le monde et par la suite j’ai trouvé cette manière de travailler beaucoup plus adaptée à ma personnalité.

Je me suis rendu compte de plusieurs choses : 

  • Je n’avais plus à me lever en avance ni à prévoir mon temps de trajet, choses qui, je trouve, fait perdre énormément de temps et de sommeil pour un même résultat. 
  • Je n’avais plus à rester enfermée dans un bureau ou une salle de classe dans l’attente que l’horloge tourne puisque je faisais mes tâches à l’allure dont j’avais envie, du moment que je les faisais dans le délai prévu.
  • Je n’avais plus à rester dans un environnement professionnel souvent rigide puisque je pouvais garder mes marques chez moi et travailler dans l’ambiance que je voulais. 
  • Je n’avais pas non plus à porter un masque chez moi, ce qui pouvait être assez dérangeant à porter toute la journée. 

Au final, je me suis habituée très rapidement à cette façon de travailler et au télétravail. 

Mon stage à distance en a été la preuve puisque j’en ai fait l’expérience pendant les deux premiers mois. Nous avions développé un rythme et une coordination, ma maître de stage Marine Eprémian et moi, sans jamais s’être rencontrées au préalable.

#conditions à réunir

J’aspire à ce que les entreprises qui le peuvent mettent en place cette organisation à l’avenir car elles n’en tireront que du positif. Cela demande néanmoins une confiance mutuelle de la part de l’employé et de l’entreprise pour pouvoir réunir certaines conditions : l’employé doit savoir travailler en autonomie et doit pouvoir organiser son emploi du temps en fonction de ses tâches tandis que l’entreprise doit pouvoir faire confiance à son employé ainsi que pouvoir déléguer le travail.

Ces conditions sont les principales dans le cadre de la bonne mise en œuvre du télétravail et elles reflètent aussi celles que j’ai expérimenté au fil de mon stage. 

#confiance

La confiance mutuelle est le ciment du télétravail puisque l’entreprise n’a pas forcément les moyens de vérifier si le travail a bien été fait, elle doit donc s’en remettre aux dires de son employé.

Cette confiance est primordiale mais aussi très fragile. Elle se gagne au fil du temps et se renforce si les résultats sont concluants. 

#autonomie

D’autre part, l’autonomie est aussi une des conditions les plus importantes au bon fonctionnement puisque dans le télétravail, l’employé est seul maître de l’avancée de son travail, il faut donc qu’il soit motivé, sérieux mais surtout autonome. 

#organisation

J’ai appris à l’être au travers de mon stage et à respecter les horaires et les délais imposés : il faut être organisé dans la construction de son emploi du temps et dans la gestion de son temps. 

C’est une des autres conditions,  évoquées plus haut, que l’employé doit avoir. L’organisation de son travail lui permettra de gagner du temps et d’avancer au mieux dans ses tâches pour ne pas se laisser déborder et surprendre par les deadlines. 

#délégation

Enfin, la dernière condition que j’ai évoquée, du côté de l’entreprise, est la délégation du travail  de l’entreprise à l’employé. Du fait de la distance, l’entreprise doit pouvoir compter sur l’employé pour réaliser des tâches données et avancer sur le travail à faire à côté.

Cette coordination va ainsi permettre une augmentation de la productivité de l’entreprise et de ce fait les deux côtés seront gagnants.

#avenir du travail ?

Toutes ces conditions sont en réalité reliées entre elles et forment une base solide au bon fonctionnement du télétravail. Plus elles seront respectées et plus le télétravail pourra se poursuivre sur le long terme. 

C’est donc pour cela que pour moi le télétravail est l’avenir du travail mais aussi une aubaine pour le développement de futurs métiers. 

#avantagestélétravail

#adaptation

#avenir

#virus

#distanciel

Lisa Nicoleau – Stagiaire en communication à Compétences Transverses Management